Accueil Bac - accès géographique Bac ST2S Physique Chimie 2009 sept Métropole/Réunion corrigé
Bac ST2S Physique Chimie 2009 sept Métropole/Réunion corrigé PDF Imprimer Envoyer

2009 sept - Métropole/Réunion (sujet de rattrapage) - corrigé

 


CHIMIE (12 pts)

I. Estérification



1.1. La réaction d'estérification est limitée et lente.

1.2.
alt
1.3. L'ester est le propanoate d'éthyle

1.4. La molécule A est l'eau de formule chimique H2O.

2.1. Le glycérol est nommé dans la nomenclature systématique propan-1,2,3-triol.

2.2. Un acide gras saturé se note sous la forme CnH2n+1COOH.
L'acide palmitique a pour formule C15H31COOH.
Si n = 15 alors 2n+1 = 31 donc l'acide palmitique est un acide gras saturé.

2.3. Un triglycéride est le triester du glycérol et d'un acide gras.
2.4.
alt


 

II. Fabrication et propriétés des savons


1.1. La réaction de saponification est totale.

1.2.

alt

1.3. L'espèce chimique B est le glycérol (formule: voir réaction 1.2.)

2.1. m = 44/100×916 = 403 kg

2.2. La formule chimique de TR est: C51H98O6.
Sa masse molaire vaut: M = 51×M(C) + 98×M(H) + 6×M(O) = 51×12 + 98 + 6×16 = 806 g·mol-1

2.3. La quantité n de TR saponifié est: n = m / M = 403×103 / 806 = 500 mol

2.4. D'après l'équation de saponification une mole de TR donne 3 moles de savon donc la quantité n' de savon formé est 3 fois plus grande que la quantité n de TR.
n' = 3×n = 3×500 = 1500 mol

2.5. m' = n'×Msavon = 1500× 278 = 4,17×105 g = 417 kg

3.1. Pôle hydrophile: qui possède une affinité pour l'eau
Pôle hydrophobe: qui ne possède pas d'affinité pour l'eau

3.2. 

3.3.
La partie hydrophobe du savon est lipophile, possède une affinité pour les graisses.
Les molécules de savon vont se fixer sur les graisses et par agitation les graisses vont se décoller des tissus. Les molécules de savon vont entourer les graisses ainsi elles ne pourront pas se reposer sur les tissus.




 PHYSIQUE (8 pts)

III. Cigarette et espérance de vie


1.1. Le polonium 210 contient 84 protons et (210-84)=126 neutrons
1.2. Radioactivité : Propriété qu'ont certains noyaux atomiques de se transformer spontanément en émettant divers rayonnements.
1.3.

2.1. L'activité A d'un échantillon de noyaux radioactifs est égale au nombre de désintégration par seconde.
A s'exprime en becquerel, symbole Bq.
2.2. A = (nombre de désintégrations) / ( durée de comptage en secondes) = 60/600 = 0,10 Bq
car 10 min = 600 s

3.1. La demi-vie ou période radioactive, notée T, est la durée au bout de laquelle l'activité ou le nombre de radioéléments est divisée par 2.
3.2. 21 500 = 172 000/8, il faut donc attendre 3.T = 3x138 = 414 jours.
En effet,
- au bout d'une demi-vie le nombre de radioéléments est N1=N0/2
- au bout de deux demi-vie le nombre de radioéléments est N2=N1/2= N0/4
- au bout de trois demi-vie le nombre de radioéléments est N1=N2/2= N0/8
3.3. Un échantillon est consiédéré comme inactif au bout d'un temps égal à environ 20 fois le demi-vie du radioélément, soit ici 20x138 = 2760 jours = 7 ans et 205 jours

4.1. Les particules alpha sont des particules ionisantes (elles transportent suffisamment d'énergie pour aracher un électron à une molécule ou un atome).
On distingue deux types d'effets des rayonnements ionisants : les effets déterministes (nausées, vomissements, stérilité, mort,...) et les effets stochastiques (cancérigène et génétique).
4.2. Pour ce protéger des rayonnements ionisants, il faut :
- s'éloigner de la source ;
- mettre des écrans (composés d'éléments chimiques de numéros atomiques élevés) entre la source et les personnes ;
- diminuer la durée d'exposition.
Mise à jour le Lundi, 21 Décembre 2009 07:54